1 - L’environnement électromagnétique (EEM-RF) va-t-il en augmentant?

Réponse : oui, et de façon artificielle en raison de la multiplication des objets connectés et donc de l’utili- sation des radiofréquences (RF).

2 - Le patch GINKO Control a-t-il un effet sur le D.A.S. (Débit d’Absortion Spécifique ou S.A.R.)?

Réponse : Oui, le patch GINKO Control annule le D.A.S. perçu en téléphonant (Rapport d’expertise réalisé par l’I.E.S. - Institut d’Electronique et des systèmes Université de Montpellier - C.N.R.S. décembre 2016)

3 - existe-t-il un effet de l’EEM-RF sur notre organisme et si oui, est-il nociceptif (défavorable) ou facilitateur (favorable) vis-à-vis de notre “bien être” ?

Rép. n°1
il est possible d’affirmer, sur la base du testing des tensions musculaires anti-gravifiques, que l’augmentation de l’EEM-RF par le port (sur soi) d’un “smartphone” ou de tout autre appareil connecté aggrave, de façon nettement significative, les tensions des chaînes musculaires antigravifiques, traduisant l’effet nociceptif de l’EEM-RF sur (certaines de) nos performances

Rép n°2
l’effet nociceptif du téléphone disparaît si la distance le séparant du sujet est “suffisante” ; cette distance dépend du sujet et se situe, en moyenne, au-delà de 60 cm, mais elle est très nettement supérieure chez des sujets qui se perçoivent comme “électro-sensibles”.

4 - Le niveau actuel de l’EEM-RF suffit-il déjà à influer sur ces chaînes musculaires anti-gravifiques, même si nous restons éloignés de tout appareil connecté?

Réponse : le constat, en cage de Faraday où est annulé l’EEM-RF, de la très nette diminution des tensions des chaînes musculaires anti-gravifiques, traduisant l’augmentation significative de nos performances musculaires, prouve que le niveau actuel de l’EEM-RF a bien déjà un impact nociceptif significatif.

5 - quel est, dans ce contexte, le rôle du patch GINKO Control® ?

Réponse : lorsque collé au dos d’un téléphone porté sur soi, un patch de 29 mm restitue complètement le niveau des performances musculaires atteintes en cage de Faraday, ce que ne fait pas un placebo collé à la place du patch. Il apparaît ainsi, toujours sur la base de performances musculaires anti-gravifiques, que le patch GINKO Control® élimine en quasi totalité l’impact nociceptif de l’EEM-RF. La préservation de ces performances pourrait traduire une propriété plus générale des patches GINKO Control®, la protection d’un organisme vivant face à certains effets (nociceptifs) de l’EEM-RF et ce quel qu’en soit le niveau.

Product added to wishlist
Product added to compare.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de

votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.